Pression artérielle : les avantages du contrôle à la maison

Dernière mise à jour: août 2018 | 1553 visites
123-zelf-RR-nemen-bloeddruk-05-18.jpg

conseil La mesure de la pression artérielle à la maison, plutôt que chez le médecin, est plus efficace dans le cadre de la prévention et du traitement de la maladie cardiovasculaire. Quels sont les avantages de cette approche à domicile ?

• La présence du médecin peut provoquer (15% des patients) un « syndrome de la blouse blanche », avec un stress et une augmentation inhabituelle de la pression artérielle.

• A contrario, la pression peut paraître normale chez le médecin alors qu'elle ne l'est pas par ailleurs. On parle d'hypertension masquée, plus fréquente chez les femmes et chez les personnes avec d'autres facteurs de risque cardiovasculaire, tels que l'obésité, l'hypercholestérolémie (excès de cholestérol) ou le diabète.

• La seule manière de savoir si le traitement fonctionne est de vérifier régulièrement la pression artérielle. Ceci permet aussi d'adapter les doses si nécessaire. Et le fait de prendre soi-même sa pression artérielle incite à mieux respecter le traitement en cas d'hypertension.

Quand la mesure à la maison est-elle indiquée ?

• Si la pression artérielle est très variable lors des mesures chez le médecin généraliste.

• Si vous prenez des médicaments contre l'hypertension artérielle, et a fortiori si les mesures restent trop élevées lors du contrôle chez le médecin généraliste.

• Pour le diagnostic et le suivi de l'hypertension chez les personnes âgées.

• Pour les diabétiques, qui nécessitent un contrôle strict de la pression artérielle.

• Pour les femmes enceintes présentant une pression artérielle élevée (ou une suspicion de pré-éclampsie).

Quand la mesure à domicile est-elle déconseillée ?

• En présence de certains troubles physiques, visuels ou cognitifs.

• Si vous n'avez pas d'hypertension artérielle.

• En cas de rythme cardiaque irrégulier (les mesures peuvent être faussées).


publié le : 06/08/2018 , mis à jour le 05/08/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci