Fibromyalgie : quel effet sur les capacités mentales ?

Dernière mise à jour: juillet 2018 | 9559 visites
123-psy-depress-moe-verdriet-11-30.jpg

news Les manifestations de la fibromyalgie vont bien au-delà de la douleur physique : la fonction cognitive est altérée, et plus encore en cas de dépression ou d’anxiété.

La fibromyalgie est caractérisée par des douleurs chroniques (musculaires et articulaires), des troubles du sommeil et un état de grande fatigue. Cette situation engendre des conséquences psychologiques réelles, affectant en particulier l’humeur. Une équipe taïwanaise (Taipei Medical University) a abordé l’aspect cognitif, en croisant les résultats d’une vingtaine d’études réalisées sur ce sujet.

Cette méta-analyse montre d’abord que certaines facultés sont « fortement » perturbées chez les patients fibromyalgiques : mémoire, apprentissage et attention. D’autres le sont « moyennement » : fonction exécutive et mémoire de travail. Cependant, les données sont disparates, et tous les patients n’accusent pas le même degré de dysfonctionnement.

En fait, l’ampleur des altérations cognitives est associée à l’humeur : les patients les plus dépressifs et/ou les plus anxieux sont aussi ceux qui présentent les scores les plus élevés d'altération cognitive. Il est à noter que les chercheurs n’ont pas établi de relation directe entre la cognition et la douleur, mais indirectement (par ses répercussions sur l'humeur), le lien paraît évident. Ces observations, ajoutent-ils, doivent être intégrées à la réflexion sur une meilleure prise en charge de ce syndrome.

Source: Psychosomatic Medicine (https://journals.lww.com/ps)
publié le : 06/07/2018 , mis à jour le 05/07/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci