Hygiène intime : les risques des produits de toilette

Dernière mise à jour: mai 2018 | 3942 visites
123-vr-hand-buik-170-7.jpg

news Il faut faire très attention lors de l’utilisation des produits d’hygiène intime : l’agression de la flore vaginale expose à un risque élevé d’infection.

En réalité, la toilette intime devrait se limiter à un lavage quotidien à l’eau claire, ce qui est suffisant pour une bonne hygiène. Toutefois, une proportion importante de femmes recourt à des produits qui se déclinent sous des formes multiples : gel, savon, crème, poudre, lingette…, pour le nettoyage, l’hydratation, la lubrification… Une équipe canadienne (université de Guelph) a conduit une enquête auprès de quelque 1500 femmes, afin d’évaluer l’association entre l’utilisation de ces produits et le risque de développer une infection vaginale.

Le résultat indique que globalement, par rapport au non-usage de ces produits, le risque est multiplié par trois. Certaines formes apparaissent plus agressives que d’autres. C’est en particulier le cas des gels nettoyants, qui exposent au risque le plus élevé de mycose (champignons) et d’infection bactérienne, mais les lingettes et les gels ne s’en sortent pas bien non plus.

En fait, ces produits perturbent la flore bactérienne naturelle, qui agit comme une barrière de protection contre les germes infectieux. Pour les femmes qui ne veulent pas se limiter au lavage à l’eau, le conseil consiste à utiliser des produits au pH neutre, afin de ne pas déséquilibrer celui de la vulve et ainsi de préserver la bonne santé de la flore naturelle.

Source: BMC Women’s Health (https://bmcwomenshealth.bio)
publié le : 12/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci