Parkinson : du nouveau dans le diagnostic

Dernière mise à jour: octobre 2017 | 4276 visites

dossier La méthode de base était déjà bien connue des neurologues : on demande au patient de prendre un crayon et un papier et de dessiner une spirale classique, c’est-à-dire ressemblant à la coquille d’un escargot, en commençant du centre. Le tracé obtenu permet au médecin de déceler, entre autres, les signes avant-coureurs de la maladie de Parkinson et d’assurer le suivi du traitement. Le tracé est généralement serré, la spirale est irrégulière, le dessin est petit et exécuté avec lenteur.

Mais aujourd’hui, des ingénieurs australiens ont mis au point un outil informatique qui permet d’analyser de façon fiable les résultats d’un tracé de spirale et ce, avant même que les premiers signes de la maladie n’apparaissent. Selon eux, la fiabilité de ce software approcherait les 93 %.

► Pour lire la suite de l'article sur le site du Soir Mag : cliquez ici.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.