Le virus Zika se cache longtemps dans les spermatozoïdes

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 5910 visites
123-sperm-zaadc-08-15.jpg

news Des chercheurs français montrent que le virus Zika pénètre dans les spermatozoïdes des patients infectés et qu'il s’y maintient pendant une longue période.

Les scientifiques (attachés à plusieurs universités et instituts) rapportent le cas d’un homme âgé de 32 ans de retour de Guyane française et présentant les symptômes évocateurs d’une infection par le virus Zika : fièvre modérée, éruption cutanée, douleurs musculaires et articulaires. Les analyses ont permis de détecter le virus dans le sang (plasma) et les urines jusqu’au 37ème jour et ensuite uniquement dans le sperme jusqu’à plus de 130 jours, alors que le patient se portait bien.

La persistance du virus dans le sperme est variable selon les individus, et on ignore pourquoi. L’équipe a examiné les spermatozoïdes de ce patient par des techniques de microscopie et a pu détecter la présence du virus Zika à l’intérieur d’environ 3,5% d’entre eux. Pour d’autres virus sexuellement transmissibles, comme le VIH, le virus reste « collé » à la surface du spermatozoïde, ce qui n’est donc pas le cas ici. La question consiste cependant à déterminer le caractère « actif » du virus présent dans les spermatozoïdes, ainsi que la capacité des spermatozoïdes à transmettre l’infection (le virus est aussi présent dans le liquide séminal, en dehors des spermatozoïdes).

Les chercheurs expliquent : « L’analyse de ce cas a des répercussions importantes pour la prévention de la transmission par voie sexuelle du virus Zika. Ces observations soulèvent par ailleurs de nombreuses interrogations sur la nécessité d’inclure la recherche du virus lors du contrôle des dons de spermatozoïdes dans les centres de fertilité ».

Zika.jpg

Source: The Lancet Infectious Diseases (www.thelancet.com/journals/)
publié le : 13/01/2017 , mis à jour le 12/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci