Vous restez longtemps assis ? Il faut remuer vos pieds !

Dernière mise à jour: juin 2019 | 11052 visites
123-voet-benen-been-9-26.jpg

news La position assise prolongée est néfaste pour les artères, en particulier celles des jambes. Le fait de gigoter permet de limiter les effets nuisibles.

II est bien connu, parmi d’autres conséquences, que la station assise pendant de longues heures, jour après jour, compromet la circulation sanguine et l’intégrité des artères alimentant les jambes. On recommande habituellement de s’accorder une pause toutes les heures afin d’effectuer quelques pas. Mais cela n’est pas toujours possible, on n’a pas envie, ou on n’y pense pas. Une équipe américaine (université du Missouri) s’est demandée si le fait de bouger les jambes fréquemment tout en étant assis – on gigote – pouvait présenter un intérêt dans ce contexte.

Des volontaires sont restés assis pendant trois heures, sachant que l’état des artères de leurs jambes a été évalué avant la séance. On a demandé aux uns de bouger leurs pieds (« tapotements » sur le sol, comme quand on gigote) à intervalles réguliers (toutes les cinq à dix minutes), alors que les autres n’ont pas effectué d’exercice particulier. Les chercheurs ont ensuite examiné le flux sanguin dans les artères poplitées (une dans chaque jambe, situées derrière le genou et qui se divisent ensuite pour irriguer la zone du mollet et le pied).

Que constate-t-on ? Le simple fait d’activer régulièrement les pieds (avec un effet d’entraînement sur l’ensemble des jambes) permet de contrecarrer l’altération de la circulation sanguine observée lorsqu’on reste assis trop longtemps, avec les dommages que cela suppose pour le bon fonctionnement des artères. Ce qu’il faut retenir, donc, c’est qu’en gigotant, en tapant des pieds, en les soulevant sur la pointe puis sur le talon, et ainsi de suite, on réalise des mouvements à la fois simples et efficaces… ce qui n’empêche cependant pas de suivre les recommandations de base (se lever et marcher un peu dès que c’est possible et pratiquer une activité physique régulière).

Source: Heart and Circulatory Physiology (http://ajpheart.physiology.)
publié le : 01/06/2019 , mis à jour le 25/06/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci