Trotteur pour bébé : danger !

Dernière mise à jour: septembre 2016 | 8104 visites
123-loopstoeltje-babywalker-07-16.jpg

news Un trotteur permet au bébé de se déplacer « debout », même s’il ne sait pas encore marcher. En Belgique, son utilisation est déconseillée par les pédiatres de l'ONE (Office de la naissance et de l'enfance), alors que dans certains pays, le dispositif est interdit. Les risques d'accident sont réels et cela peut retarder le développement moteur de l'enfant.

Il existe des alternatives pour aider le bébé à apprendre à marcher, comme le tapis d’éveil, la baby gym et plus tard, le chariot à pousser.

Le développement moteur

Penser que l'enfant apprendra plus vite à marcher avec un trotteur est une erreur. Cela peut même provoquer un retard de développement. Pour apprendre à marcher, les enfants doivent passer par plusieurs étapes : rouler, s’asseoir, ramper, se lever. Ces étapes sont importantes pour le développement de leur équilibre, pour celui des muscles et pour apprendre à coordonner les mouvements.

Avec le trotteur, l’enfant peut développer un pied équin : il marche sur ses orteils. Dans les cas les plus graves, les orteils s'abîment au point qu’il faut des attelles pour y remédier. Cela vaut d’ailleurs aussi pour les relax, les jumpers et les exerciseurs.

Pour apprendre à marcher, un enfant doit en ressentir le besoin. Une seule frustration parce qu’il n’y arrive pas peut lui donner la force d’apprendre. Si vous lui facilitez les déplacements avec un trotteur, il n’aura pas de frustration et mettra plus de temps à apprendre.

Les accidents

Un enfant en trotteur atteint plus aisément des endroits dangereux comme les escaliers, un four chaud, un radiateur, un poêle… S’il tombe, ce sera de plus haut que s'il rampe. En outre, il faut être très prudent avec les escaliers et les marches.

Les conseils d’achat

Si vous voulez tout de même acheter un trotteur, celui-ci doit correspondre à la norme en vigueur (NF EN 1273). Les nouveaux trotteurs sont généralement dans ce cas, mais si vous l’achetez de seconde main, soyez-y bien attentif.

Quelles sont les exigences principales de la norme ?

• Le trotteur doit disposer d’un mécanisme qui empêche l’enfant de basculer : blocage des roues en cas de déséquilibre…
• Le cadre doit être équipé de lanières croisées.
• Si le trotteur est équipé d’un siège amovible, il ne doit jamais pouvoir se desserrer tout seul.
• La hauteur du siège doit être de 18 cm minimum, pour que l'enfant ne puisse pas coincer ses jambes.
• Le trotteur ne peut pas avoir d’arêtes saillantes, ni de petites pièces.
• Le trotteur doit être solide et durable.
• Si le trotteur est pliable, il sera équipé d’une sécurité verrouillable.
• Le trotteur ne peut pas se renverser tout seul.
• Si le trotteur est équipé d’un frein, il ne peut se déplacer de plus de 50 mm une fois celui-ci actionné.
• Un avertissement doit figurer sur le trotteur, précisant que sur un trotteur, votre enfant peut se déplacer plus facilement et atteindre plus rapidement des endroits dangereux.

Les conseils d’utilisation

• Ne laissez jamais votre enfant sans surveillance.
• N’utilisez le trotteur que pour des enfants qui arrivent seuls à se mettre en position assise mais ne peuvent toujours pas marcher (7 à 8 mois). Arrêtez tout de suite si votre enfant peut se mettre debout seul et s’il peut atteindre avec ses pieds le bord du cadre.
• Ne laissez votre enfant dans le trotteur que 20 minutes maximum par jour et restez toujours à proximité.
• Réglez la hauteur de la chaise pour que votre enfant puisse toucher le sol juste avec ses pieds.
• Vérifiez régulièrement les boulons et les autres composants et n’utilisez plus le trotteur si des pièces sont cassées ou manquantes.
• Faites en sorte que votre enfant ne puisse pas atteindre les endroits dangereux : bloquez l’accès aux marches et escaliers, poêle, four…
• Empêchez l’accès aux surfaces inégales, y compris les seuils.
• Retirez les boissons chaudes des endroits où l’enfant peut déambuler.
• Méfiez-vous des cordes, couteaux et petits objets.
• Faites attention aux portes en verre, fenêtres basses et meubles.


publié le : 07/09/2016 , mis à jour le 07/09/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci