Souffrez-vous d'hypertension masquée ?

Dernière mise à jour: avril 2019 | 6850 visites
123-hypertensie-bloed-7-6.jpg

news Lorsque votre médecin prend votre tension, il se peut qu'elle soit subitement trop élevée et que de retour à la maison, la pression artérielle soit à nouveau normale. Ce phénomène est appelé hypertension de la blouse blanche. L’inverse peut également se produire : quand votre médecin prend votre tension, elle est normale, mais une fois chez vous, elle augmente. Ce phénomène est appelé hypertension masquée.

Lors d’une suspicion d’hypertension de la blouse blanche ou masquée, votre médecin vous proposera de mesurer votre tension à la maison. C’est le seul moyen de détecter ces phénomènes, ainsi que les grandes fluctuations de votre pression artérielle. Cette mesure à la maison est encore plus nécessaire quand vous présentez des facteurs de risque d’hypertension comme l’obésité, le diabète ou le tabagisme.

Il existe deux méthodes pour mesurer votre tension à la maison.

Mesurer soi-même sa pression artérielle. Il existe des dispositifs semi-automatiques. Préférez un appareil avec une bande à poser autour du bras à un dispositif pour le poignet ou le doigt. Il est important d’utiliser un dispositif reconnu. Le calendrier devra être le suivant : deux mesures le matin et deux mesures dans la soirée, aux mêmes heures, pendant 7 jours. Les mesures doivent être effectuées avant les repas ou 3 heures après.

La surveillance ambulatoire de 24 heures. Cette surveillance se fait à l’aide d’un moniteur portable. À l’hôpital, le médecin insère un brassard relié à un dispositif qui enregistrera les données et sera porté en ceinture autour de l’abdomen. La tension est mesurée par intervalles durant 24 heures, par exemple toutes les 20 minutes. Ensuite, l’appareil doit être rapporté à l’hôpital. Cette technique présente l'énorme avantage que le médecin disposera d’un grand nombre de données qui auront été récoltées durant les activités quotidiennes normales.

L’hypertension de la blouse blanche

Qui est concerné ? L’hypertension de la blouse blanche est assez fréquente. On estime que 20 à 30% des patients qui font mesurer leur tension par un médecin en souffrent : hypertension chez le médecin, tension normale à la maison.

L’hypertension de la blouse blanche est causée par le stress engendré par l’environnement médical.

Elle est plus fréquente chez :
- les personnes maigres
- les personnes âgées
- les femmes
- les non-fumeurs
- les personnes présentant un taux de cholestérol élevé

Est-ce dangereux ? L’hypertension de la blouse blanche est relativement inoffensive. Ce n’est par exemple pas parce qu’on présente une hypertension de la blouse blanche qu’on en aura dans toutes les situations stressantes ou angoissantes. Des études ont montré que le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC), de crise cardiaque ou de lésion rénale est à peine plus élevé par rapport à celui encouru par une personne avec une tension normale.

Faut-il un traitement ? Les personnes atteintes d’hypertension de la blouse blanche doivent être suivies correctement par leur médecin, qui prendra régulièrement leur tension. Elles courent en effet un plus grand risque d’une réelle hypertension plus tard.

En présence de facteurs de risque (obésité, tabagisme, consommation élevée de sel et/ou d’alcool, manque d’exercice, mauvaises habitude alimentaires…), il est conseillé d’intervenir. S'il existe des facteurs de risque supplémentaires d’hypertension ou de maladie cardiovasculaire comme le diabète, un taux de cholestérol élevé, des problèmes rénaux, des antécédents familiaux d’hypertension ou de maladie cardiaque, le médecin peut prescrire des médicaments.

Si le médecin constate une tension très élevée, il peut également prescrire des médicaments.

En cas de traitement médicamenteux, il se peut que la tension soit trop basse,. Parlez-en dès que possible à votre médecin mais n’arrêtez pas le traitement de vous-même.

Les symptômes d’une tension trop basse peuvent être les suivants :

- étourdissements, surtout en se levant brusquement
- évanouissements
- troubles de la concentration
- transpiration

L'hypertension masquée

Qui est concerné ? L’hypertension masquée est tout le contraire de l’hypertension de la blouse blanche : tension normale dans un environnement médical, élevée avant et après la mesure. Ici aussi c’est assez fréquent : il ressort d’études que 10 à 15% de la population serait dans le cas. Pourquoi cela se produit chez les uns et pas chez les autres reste une question sans réponse.

Est-ce dangereux ? L’hypertension masqué est beaucoup plus dangereuse que l’hypertension de la blouse blanche. Avec une tension élevée masquée, vous encourez des risques accrus de maladie cardiovasculaire, d'AVC et de problèmes rénaux. De plus, vous aurez un faux sentiment de sécurité puisque votre tension est normale lors des contrôles par votre médecin.

Faut-il un traitement ? Étant donné les risques associés, un traitement comparable à celui de l’hypertension habituelle est recommandé. Ceci implique un changement de mode de vie et peut-être des médicaments antihypertenseurs.


publié le : 17/04/2019 , mis à jour le 30/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci