ad

Matelas pour enfant : quels conseils lors de l'achat ?

Dernière mise à jour: mai 2016 | 4417 visites
123-baby-slapen-fopspeen-tuut-04-16.jpg

news Il est important que le matelas qui équipe le lit d'un enfant soit de bonne qualité et qu'il réponde à toutes les normes de sécurité.

Le risque d'asphyxie

Vérifiez sur l’emballage ou auprès du vendeur que le matelas laisse suffisamment passer l’air et l’humidité pour absorber la transpiration et éviter que le bébé ait trop chaud.

• Le matelas doit être suffisamment ferme pour que le bébé ne s’y enfonce pas. Un matelas trop mince peut facilement se déformer, glisser ou se retourner, risquant de coincer le bébé dessous ou contre le bord du lit.

Pour vérifier que le matelas n’est pas trop mou, appuyez le plat de votre main et vos bras dessus. S’il est bon, vous ne vous y enfoncerez qu’un tout petit peu.

• Choisissez de préférence un matelas livré avec le lit ou le berceau ou adapté à sa taille (maximum 3 cm d’espace entre le matelas et le bord) pour que l’enfant ne se coince pas dans l’interstice.
• Les matelas en mousse ou en (imitation) latex sont déconseillés pour les jeunes enfants, parce que ces matériaux sont moins ventilés et cela n'est pas bon pour la santé de l’enfant.
• N’utilisez pas de matelas à grains. La tête de l’enfant s’y perdra et s’il se retourne, il peut s'étouffer.
• Préférez un matelas dont les finitions sont en matière naturelle, comme le coton ou la laine. Les fibres synthétiques sont moins aérées et le bébé pourrait avoir trop chaud.
• Il n’est pas prouvé que les matelas annoncés comme préventifs contre la mort subite soient efficaces.
• N’achetez jamais un matelas avec une housse en plastique. L’un des désavantages du plastique est qu’il est trop chaud. Il ne laisse pas passer l’air frais et pur. Votre enfant pourrait étouffer.

La prévention des chutes

Ne prenez pas un matelas qui arrive au-dessus de la ligne de hauteur maximale indiquée dans le lit.

La sécurité incendie

L’inflammabilité du matelas est une donnée importante. Un matelas étiqueté EN597 correspond à la norme européenne en la matière, mais cette norme concerne la housse du matelas et pas son contenu.

L'hygiène

• Choisissez de préférence un matelas avec une housse amovible qui peut être lavée à 60 °C.
• Aérez bien le matelas : retirez les couvertures quand le bébé n’est pas au lit et aérez la chambre quotidiennement en ouvrant la fenêtre.
• Inspectez régulièrement le matelas pour les taches et les déformations.
• N’achetez pas de matelas de seconde main.
• Il existe sur le marché des matelas spécialement traités contre les allergies, contre les acariens, les bactéries, les champignons, etc. Les traitements avec des produits chimiques et les housses spéciales présentent des inconvénients importants qui les rendent impropres aux matelas pour enfants.

Les matelas avec des housses amovibles qui sont très serrées ou ont un revêtement intérieur spécial contre les acariens ne sont pas bons pour la ventilation. Une mauvaise ventilation est tout aussi malsaine pour l’enfant que les acariens.

Le protège-matelas

• Vérifiez sur l’emballage ou auprès du vendeur si le protège-matelas laisse passer l’air et absorbe l’humidité. Choisissez-le de préférence en flanelle.
• Le protège-matelas doit être bien ajusté au matelas.
• Il existe des protège-matelas waterproof qui laissent passer l’air.
• En guise de protège-matelas, vous pouvez utiliser un drap housse.
• Pour les bébés qui ont du mal à stabiliser leur température les premières semaines, un protège-matelas est déconseillé, d’une part parce que la couche supérieure de ventilation refroidit et d’autre part car l’utilisation d’une bouillotte sur une couche non perméable comporte des risques.


publié le : 21/05/2016 , mis à jour le 20/05/2016
ad
pub