Arthrose et prothèse du genou : combien pesez-vous ?

Dernière mise à jour: mai 2016
123-artrose-knie-pijn-5-30.jpg

news En cas d’arthrose du genou (gonarthrose), la probabilité que la pose d’une prothèse soit nécessaire est fortement liée au poids : les kilos en trop font une grande différence.

Quelque 100.000 personnes souffrant de gonarthrose ont été suivies pendant une période de six ans par cette équipe britannique (université d’Oxford). Parmi les facteurs susceptibles de favoriser la pose d’une prothèse, les chercheurs ont spécifiquement analysé l’influence du poids. Comme l’explique le Dr Juliette Lasoudris Laloux (Journal international de médecine), « le risque de remplacement prothétique chez les patients en surpoids (IMC supérieur à 25) est augmenté de 41% par rapport à un poids normal ». Et en cas d’obésité (IMC supérieur à 30), le risque est globalement multiplié par deux, mais avec un accroissement parallèle à l’IMC (plus il est élevé, plus il est probable qu’une prothèse doive être posée).

En termes de prévention contre l’arthrose du genou et pour freiner son développement quand elle a débuté, il est important d’agir sur les kilos en trop, dans un contexte où l’arthrose affectera de plus en plus de personnes dans les années à venir, en raison notamment de la sédentarité et du surpoids. Deux phénomènes qui exposent, faut-il le rappeler, à bien d’autres problèmes de santé.

Voir aussi l'article : Arthrose : maigrir un peu fait une grande différence

Source: Arthritis & Rheumatology (http://onlinelibrary.wiley.)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram