L’exercice physique pour mieux cicatriser

Dernière mise à jour: avril 2016 | 7163 visites
loper-sport-170_400_04.jpg

news L’activité physique favorise le processus de cicatrisation d’une plaie : la marche à bon rythme donne déjà de bons résultats.

Bien entendu, les exercices doivent être adaptés. Ce que montre cette équipe américaine (Ohio State University), c’est que si le repos – et en tout cas éviter les efforts violents - est nécessaire pour ne pas compromettre la cicatrisation, le fait d’intégrer une activité physique est également utile. Un test a été réalisé sur un groupe de patients d’âge moyen et avancé, présentant une plaie opératoire qualifiée de « saine » (pas d’inquiétude sur d’éventuelles complications).

La moitié d’entre eux ont suivi des séances d’exercices, supervisés par un professionnel, à raison de trois fois par semaine. Des exercices relativement légers, une heure en tout, avec vélo fixe et marche sur tapis roulant à une cadence modérée, et un peu de musculation. L’autre groupe a uniquement bénéficié des soins classiques. Au terme du suivi, il s’avère que dans le groupe « exercices », les plaies ont cicatrisé en moyenne 25% plus rapidement (30 jours contre 40 jours). L’ampleur de cette « accélération » ne peut pas être extrapolée à l’ensemble des plaies, évidemment, mais cela indique néanmoins que l’activité physique peut favoriser le processus de cicatrisation, pour autant que l’état de santé du patient (sachant cependant que la forme physique en tant que telle n’a pas vraiment d’importance) et les caractéristiques de la plaie s’y prêtent. Ceci doit être évalué avec le médecin.

En tout état de cause, les chercheurs estiment que l’activité physique peut constituer « une composante importante » de la prise en charge des plaies. Une activité même modérée, comme la marche soutenue, est déjà très bénéfique.

Source: Advanced Tissue (www.advancedtissue.com)
publié le : 03/04/2016 , mis à jour le 02/04/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci