Comment limiter le risque de cancer de l'estomac ?

Dernière mise à jour: janvier 2016 | 10383 visites
123-p-maag-170-5.jpg

news Une abondance de légumes blancs et de fruits, une forte limitation des apports en sel et peu ou pas d’alcool : lorsque ces trois conditions sont réunies, le risque de cancer de l’estomac s’éloigne.

Le risque ne disparaît pas, mais cette méta-analyse montre qu’une adaptation du régime alimentaire permet de limiter significativement le danger. Une équipe chinoise a analysé les résultats de plusieurs dizaines d’études réalisées aux quatre coins du monde et regroupant au total quelque 6,3 millions de personnes suivies pendant une période moyenne de onze ans, et jusqu’à trente ans. L’association entre les habitudes alimentaires et le cancer de l’estomac a été examinée afin de déterminer les comportements plutôt protecteurs ou plutôt risqués. Il s’agit de la plus large étude jamais réalisée sur le sujet. Trois éléments majeurs retiennent l’attention :

l’effet protecteur des légumes blancs et des fruits (tous), sans doute en raison de leur teneur en vitamine C
le danger de l’alcool, en particulier la bière et les liqueurs, mais pas le vin
le risque majeur associé au sel lorsque les apports dépassent 5 à 6 g par jour

A propos du sel, ceci concerne l’apport quotidien total, c’est-à-dire le sel de table et de cuisine plus le sel contenu dans les aliments. Il est donc extrêmement important, dans ce contexte comme dans d’autres (l’hypertension artérielle en particulier), de faire preuve d’une extrême modération. Concernant l’alcool, la consommation doit rester très prudente.

• Pour mieux connaître les nombreux légumes blancs et leurs bienfaits : cliquez ici.

• Pour en savoir plus sur le sel et ses risques, consultez la fiche rédigée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : cliquez ici.

Source: European Journal of Cancer (www.ejcancer.com)
publié le : 28/01/2016 , mis à jour le 27/01/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci