Diabète de grossesse : un risque pour… le père

Dernière mise à jour: octobre 2015 | 5346 visites
123-koppel-zw-buik-170-01.jpg

news Le diabète gestationnel touche une proportion importante de femmes enceintes : il s’avère que cette situation constitue un facteur de risque pour leur partenaire.

Les mères qui développent un diabète de grossesse courent sept fois plus de risques d’être affectées par un diabète de type 2 (DT2) dans les années qui suivent. Une équipe de l’université McGill (Montréal) démontre que la menace concerne aussi les pères. Cette association a été mise en évidence en analysant des données concernant quelque 70.000 pères, dont la moitié avaient une conjointe concernée par un diabète gestationnel. Le croisement des données montre que « le risque pour l’homme de développer un diabète de type 2 est 33% plus élevé si sa compagne a présenté un diabète gestationnel », indiquent les chercheurs.

Le diabète n’étant pas une maladie « transmissible », comment expliquer ce lien ? Des études antérieures indiquent que les changements – négatifs ou positifs - de poids et d’activité physique coïncident entre les deux partenaires au sein du couple. Et d’autres recherches avaient mis en évidence le fait que le diabète du conjoint – homme ou femme, grossesse ou pas - constituait un facteur de risque pour l’autre.

« Les couples partagent le risque en partie à cause d’un environnement social et culturel commun, qui peut contribuer à leurs comportements et à leurs attitudes à l'égard de leur santé », poursuivent les spécialistes québécois. « Notre observation corrobore les conclusions précédentes sur le risque de diabète entre conjoints, qui révélaient qu’un couple pouvait partager des mauvaises habitudes alimentaires et peu d’activité physique. Nous devons effectuer des études plus approfondies, mais le diabète gestationnel pourrait être utilisé comme un indicateur pour améliorer le dépistage et la prévention du diabète chez les pères », comme il l’est chez les mères. D’autant que le diabète de la grossesse se manifeste à un âge relativement jeune, ce qui permet d'organiser une prévention encore plus efficace contre le développement de la maladie à long terme.

Source: Diabetes Care (http://care.diabetesjournal)
publié le : 23/10/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci