Maternelle : la rentrée des classes

Dernière mise à jour: août 2021
123-kind-bed-lezen-opv-170-01.jpg

news La rentrée des classes ne s'effectue pas pour tous les enfants le 1er septembre. Le passage en maternelle intervient selon la date de naissance de l'enfant, qui doit être âgé d'au moins 30 mois. Comment est établi le calendrier ?

La rentrée en maternelle a toujours lieu le premier jour qui suit une période de congé scolaire et après que l'enfant a accompli ses deux ans et demi. L'enfant est d'abord accueilli dans une classe d'accueil (pré-maternelle), qui assure la transition. C'est à partir de 3 ans qu'il accède en première maternelle.

Il est important de respecter le rythme de l'enfant, son degré de développement, sa faculté d'adaptation, et déterminer s'il est prêt à franchir le cap entre le giron familial ou la crèche et l'école. La plupart des enfants peuvent être scolarisés sans problème à 2,5 - 3 ans. Il est aussi envisageable de procéder progressivement : le matin ou l'après-midi, dans un premier temps, puis une ou deux journées complètes par semaine, et ainsi de suite.

Quelles questions se poser ?

• Votre enfant n'est-il pas trop triste lorsqu'il ne vous voit pas pendant plusieurs heures ?

• Lorsque vous le déposez à la crèche ou dans la famille, comprend-il que vous viendrez le chercher quelques heures plus tard ?

• L'enfant parvient-il à s'exprimer suffisamment bien pour se faire comprendre par des camarades de jeu ou une institutrice ?

• L'enfant comprend-il des petites injonctions et peut-il obéir à certains ordres ?

• L'enfant parvient-il à écouter et à répondre aux questions posées par un autre adulte que vous ou d'autres membres de sa famille ?

• L'enfant parvient-il à se débrouiller pour manger et boire seul et pour s'habiller ?

Si les parents se posent des questions, ressentent des hésitations ou considèrent qu'une prise en charge plus spécifique est souhaitable, ils peuvent en référer à l'institutrice, la direction de l'école ou au service ONE.

Si l'enfant ne paraît pas tout à fait prêt, cela ne signifie pas qu'il ne soit pas apte à aller à l'école. L'école lui permettra peut-être, justement, de s'adapter plus vite. Si l'institutrice doit s'occuper de peu d'enfants, elle aura davantage de temps pour bien encadrer le vôtre. En classe d'accueil, l'institutrice est dans la majorité des cas assistée d'une puéricultrice.

C'est la rentrée : comment réagir ?

Un tout-petit sera particulièrement fatigué après une journée de classe. Il pourra être grognon ou irritable : c'est tout à fait normal, tout comme le fait d'avoir moins envie de jouer, de perdre un peu l'appétit, ou d'être agité à l'heure d'aller au lit et éprouver des difficultés à s'endormir.

• Prévoyez du temps libre à lui consacrer. S'il souhaite s'isoler, pour dessiner, colorier, regarder (un peu) la télé..., laissez-le faire.

• Câlinez-le.

• N'inondez pas l'enfant de questions. Un tout-petit de 3 ans ne peut pas satisfaire votre curiosité et vous raconter en détails tout ce qu'il a fait au cours de la journée.

• Si l'enfant pleure, est inquiet ou anxieux, rassurez-le. Confiez ses inquiétudes à l'institutrice.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram