ad

Les bébés aiment s'écouter entre eux

Dernière mise à jour: juin 2015 | 3416 visites
123-p-baby-babies-spelen-170-6.jpg

news Lorsqu’ils entendent des sons émis par un autre enfant de leur âge, les nourrissons manifestent un intérêt plus appuyé que pour la voix d’un adulte.

« Cette étude pourrait permettre de mieux comprendre l’interaction complexe entre la perception et la production du langage chez les enfants en bas âge », explique cette équipe canadienne (Ecole des sciences de la communication humaine – université McGill).

L’expérience a réuni des bébés âgés de 6 mois, auxquels on a fait écouter des sons émis soit par des nourrissons de leur âge, soit par une femme. En mesurant la durée pendant laquelle les sons retenaient l’attention des bébés, les chercheurs ont constaté une nette préférence pour ceux produits par les autres bébés, avec aussi, dans certains cas, une expression faciale différente (relativement neutre et passive pour le son adulte, une plus grande réactivité – sourire, notamment – pour le son enfantin). Il ne pouvait s’agir d’une attirance pour un son familier, puisque les bébés qui ont pris part à l’étude ne babillaient pas encore et ne pouvaient pas reconnaître la voix de la femme ou du bébé (les résultats auraient sans doute été différents si la voix avait été celle de la maman, par exemple).

Comme l’explique l’un des chercheurs, « ils semblaient pouvoir tenter de reproduire eux-mêmes ces sons d’autres bébés. Lorsqu’un jeune enfant se met à produire les sons du langage, cette nouvelle aptitude relève davantage de l’exploration que de la communication. D’ailleurs, les bébés émettent souvent des sons lorsqu’ils sont seuls, sans interaction ni contact visuel avec d’autres. Pour apprendre à parler, les bébés doivent passer beaucoup de temps à remuer la bouche et les cordes vocales afin de comprendre quels types de sons ils peuvent produire. Ils doivent littéralement trouver leur propre voix ».

L’intérêt appuyé pour les sons enfantins favoriserait les processus d’acquisition du langage. Et d’ailleurs, « lorsqu’un adulte s’adresse à un bébé, il adopte intuitivement une tonalité enfantine, en le préparant en fait à percevoir sa propre voix ».

Regardez la vidéo

Source: Université McGill (www.mcgill.ca/fr)
publié le : 18/06/2015 , mis à jour le 16/06/2015
ad
pub