ad

Nutrition : que faut-il savoir sur le chrome ?

Dernière mise à jour: août 2016 | 5332 visites
123-brocoli-groenten-170_04.jpg

news Le chrome est un oligoélément méconnu, alors qu'il est indispensable au bon fonctionnement de l'organisme. Quelles sont ses sources alimentaires et ses propriétés ?

Le chrome améliore le travail de l'insuline, l'hormone qui permet au glucose de pénétrer dans les tissus. Cette action est fondamentale puisqu'elle contribue à réguler la glycémie (le taux de sucre dans le sang). Un apport régulier et satisfaisant en chrome permettrait de refréner les fringales et les envies de sucré. Par ailleurs, dans la mesure où il participe au métabolisme des graisses, le chrome pourrait aider à la réduction de la graisse abdominale. Il présente un intérêt dans la gestion du diabète (résistance à l'insuline), en cas de taux de cholestérol et de triglycérides trop élevés, et peut-être (les études sont contradictoires) pour la perte de poids et la prise de masse musculaire.

Les sources alimentaires de chrome sont très abondantes. On en trouve en particulier dans la levure de bière et le foie de veau, ainsi que dans le brocoli, les noix, les pommes de terre, le jaune d'oeuf ou les haricots verts. En principe, une alimentation variée et équilibrée assure les apports nécessaires, et la carence en chrome est assez rare, tout comme la surconsommation (sous forme de compléments alimentaires). Mais l'une et l'autre peuvent survenir, avec le risque de troubles du foie et des reins en cas d'abus. Le chrome peut aussi interférer avec l'action de certains médicaments ou d'autres suppléments, et il est donc utile de s'informer auprès de son médecin ou de son pharmacien.

Source: B. Simon
publié le : 28/07/2015 , mis à jour le 11/08/2016
ad
pub