Le sauna contre la crise cardiaque

Dernière mise à jour: avril 2015 | 6542 visites
123-koppel-sauna-ouder-170_11.jpg

news La pratique intensive du sauna réduit les risques de souffrir d’un infarctus du myocarde ou d’insuffisance cardiaque.

L’étude a été réalisée en Finlande, un pays où le sauna est une véritable institution. Quelque 2.500 hommes âgés de 42 à 60 ans ont été suivis pendant une vingtaine d’années. En termes de fréquence, il s’avère que ceux qui se rendent au sauna deux ou trois fois par semaine s’exposent à un risque réduit de 22% d’être victimes d’une crise cardiaque, et de 63% s’ils y vont entre quatre et sept fois. Pour l’insuffisance cardiaque, la baisse du risque s’établit respectivement à 23% et 48%. La durée joue aussi un rôle : le degré de protection est proportionnel au temps passé dans le sauna (moins de dix minutes par séance, entre dix et vingt minutes et au-delà).

L’explication de ce bienfait ? Les spécialistes rappellent d’abord qu’en raison de l’accélération du rythme cardiaque qu’il provoque, le sauna doit être envisagé avec précaution par les personnes qui présentent un souci cardiovasculaire. Il n’est pas interdit si le problème est stabilisé et maîtrisé, mais l’avis du médecin est nécessaire. Ensuite, cette augmentation du rythme cardiaque pourrait en fait correspondre à celle enregistrée lors d’une activité physique d’intensité modérée, et ce travail du cœur aiderait à comprendre le bénéfice du sauna.

Les auteurs envisagent une autre piste (qui n’exclut pas la première) : la pratique fréquente du sauna agirait comme un outil de relaxation de premier ordre, contribuant à une meilleure gestion du stress, ce qui ne peut qu’être favorable à la santé cardiaque.

Source: JAMA Internal Medicine (http://archinte.jamanetwork)
publié le : 22/04/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci