Du thé pendant le repas : pourquoi il faut être prudent

Dernière mise à jour: mars 2015 | 30556 visites
thee-kop-kaan-170_400_02.jpg

news Le thé n'est pas la boisson idéale pour accompagner un repas. La raison est à la fois simple et méconnue : il diminue l'absorption du fer par l'organisme.

Le fer, indispensable au bon fonctionnement de notre corps, est fourni par l'alimentation. On distingue le fer héminique, que l'on trouve dans la viande, le poisson, les fruits de mer..., et le fer non héminique, contenu dans les végétaux (céréales, fruits et légumes...). Sous l'action de ses tanins, le thé perturbe l'absorption du fer non héminique (au départ déjà moins bien assimilé que le fer héminique), dans des proportions qui vont jusqu'à 70% si le thé (noir ou vert) est consommé pendant un repas. L'action est dose - dépendante : plus on boit de thé, plus il bloque l'absorption du fer.

Pour les personnes dont les apports en fer proviennent surtout de la viande et du poisson, le problème est (relativement) limité. Par contre, pour celles qui souffrent d'une carence en fer, qui en ont des besoins importants (grossesse, menstruations...) ou qui mangent essentiellement ou exclusivement des légumes, la plus grande prudence est recommandée. Dans leur cas, il est nécessaire d'éviter le thé pendant les repas principaux, et d'en boire au moins une ou deux heures avant ou après le repas.


publié le : 25/03/2015 , mis à jour le 24/03/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci