Le régime nordique, ça vous dirait ?

Dernière mise à jour: novembre 2014 | 7062 visites
123-p-vis1-haring-170-11.jpg

news Alors que la réputation du régime méditerranéen n’est plus à faire, les pays scandinaves défendent une autre approche : le régime nordique.

Pour ces populations, le problème du régime crétois porte sur le fait qu’elles devraient modifier radicalement leurs habitudes alimentaires, et se passer de leurs produits locaux. Evidemment, il est toujours possible d’intégrer l’une ou l’autre composante du régime méditerranéen (l’huile d’olive, par exemple), mais ce n’est pas tout à fait la même chose. D’où l’idée de développer un régime spécifique aux pays nordiques, en combinant les vertus pour la santé, les critères gastronomiques et la mise en avant d’une production alimentaire traditionnelle.

En collaboration avec des grands chefs danois, une équipe de l’université de Copenhague a ainsi mis au point un régime baptisé Opus, qui repose sur plusieurs piliers : les fruits, les baies, les choux, les légumes racines, les légumineuses, les pommes de terre, les herbes fraîches, les champignons, les grains entiers, le gibier, le poisson (gras), les crustacés, ou encore les algues.

Une production traditionnelle et durable


Ce régime a été testé pendant six mois sur un groupe de volontaires (hommes et femmes), alors qu’un autre groupe a poursuivi un régime danois standard. Tous présentaient une obésité abdominale. Au terme du suivi, le résultat montre que le régime Opus permet de mieux contrôler son poids, alors qu’il induit des bénéfices en termes de pression artérielle (systolique et diastolique).

Les auteurs concèdent qu’il n’est pas évident de respecter telles quelles les recommandations de ce régime. Ils ajoutent cependant que cela démontre que l’on peut manger sainement sans devoir aller chercher ailleurs ce que l’on peut trouver chez soi : des produits locaux, de saison, issus d’une production traditionnelle et durable, et savoureux.

Voici les grands principes du régime nordique.

• Davantage de fruits et de végétaux chaque jour (surtout des baies, des choux, des légumes racines, des légumes de manière générale, des pommes de terre et des herbes).
• Davantage de grains entiers, en particulier de l’avoine, du seigle et de l’orge.
• Davantage de produits de la mer, des lacs et des rivières.
• Des produits de qualité supérieure, même s’il faut réduire les quantités.
• Davantage de produits d’origine naturelle.
• Des aliments organiques quand c’est possible.
• Eviter les additifs alimentaires.
• Des préparations basées sur la production saisonnière.
• Des préparations faites maison.

Source: Société européenne de cardiologie (www.escardio.org/Pages/inde)
publié le : 23/11/2014 , mis à jour le 22/11/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci