Rhumatismes : les effets des coups durs de la vie

Dernière mise à jour: septembre 2014 | 7169 visites
vr-rx-hand-ra-reumat-artr-170_400_10.jpg

news Les événements stressants de l’existence, et en particulier d’ordre professionnel, augmentent le risque de développer une polyarthrite rhumatoïde.

Il s’agit de la forme la plus fréquente de rhumatisme inflammatoire chez l’adulte. Sa cause est inconnue, mais on sait qu’un facteur génétique intervient dans une proportion importante de cas, alors que le mécanisme est de type auto-immun. Des travaux précédents ont montré que le système immunitaire pouvait être perturbé lors des périodes difficiles de la vie, et que cette altération augmentait la vulnérabilité face à certaines pathologies (diabète, infections respiratoires…).

Une équipe suédoise s’est penchée sur une association possible avec la polyarthrite rhumatoïde. Sur une période de quinze ans, quelque trois mille patients et quatre mille personnes ne souffrant pas de la maladie ont été intégrées dans ces recherches. Tous ont répondu à un questionnaire sur les moments stressants vécus pendant les cinq années précédentes : conflit familial, décès d’un proche, difficultés financières, problèmes professionnels…

L’analyse des réponses met en évidence une association entre le nombre de ces événements et le risque de développer une polyarthrite, sachant que ce lien est surtout observé chez les femmes. Si tous les coups durs peuvent avoir une influence, celle-ci est plus particulièrement marquée pour les événements de type professionnel (licenciement, rétrogradation, changement imposé du lieu de travail…). Comme le précise le Dr Juliette Lasoudris Laloux (Journal international de médecine), si le sur-risque est identifié, le mécanisme sous-jacent reste à élucider.

Source: Arthritis Care & Research (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 30/09/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci