ad

Le sommeil de l'enfant

Dernière mise à jour: août 2015 | 14145 visites

dossier A quelle heure mon enfant doit-il aller dormir ? De combien d’heures de sommeil a-t-il besoin ? De nombreux parents se posent ces questions. Quels points de repère peut-on leur donner ?

Comme chacun s'en doute, il n'existe pas de règle générale. Toutefois, il est important de tenir compte d'une série d'éléments afin que l'enfant bénéficie des heures de sommeil suffisantes pour assurer son bien-être physique et psychologique.

De manière schématique, voici le nombre d'heures de sommeil nécessaires en fonction de l'âge des enfants et des adolescents.

• Nouveau-né : 16 h - 20 h
• A partir de 6 mois : 14 h - 15 h
• 2 - 3 ans : 10,5 h - 13 h
• 4 - 9 ans : 10 h - 11,5 h
• 10 - 14 ans : 9 h - 10 h
• A partir de 15 ans : 8 h - 9 h

Voir aussi l'article : Bébé a du mal à s’endormir : faut-il le laisser pleurer ?

L'observation du comportement de l'enfant est le meilleur indice permettant de savoir s'il dort suffisamment.

• S'il est irritable, de mauvaise humeur, peu réactif, réticent à participer aux activités, on peut soupçonner un manque de temps de sommeil.

• S'il est en pleine forme au réveil, c'est évidemment un bon signe. Inutile alors de chercher à modifier son rythme (en décidant de le mettre au lit plus tôt, par exemple), ce serait totalement contre-productif.

Le cap de la puberté

tiener-slapen-170_400_10.jpg
Des modifications du fonctionnement cérébral expliquent que plus l'enfant avance en âge, moins il a besoin d'heures de sommeil. La puberté représente un moment clé dans cette évolution.

La mélatonine, l'hormone du sommeil, est ainsi produite plus tardivement en fin de journée chez un adolescent par rapport à un jeune enfant, ce qui explique que l'heure du coucher sera progressivement retardée.

Voir aussi l'article : Les ados ne dorment pas assez

Le sommeil en retard

La grasse matinée (une sieste en journée est préférable) peut aider ponctuellement un jeune enfant à récupérer du sommeil en retard, par exemple après une nuit écourtée par une soirée d'anniversaire. Mais cela ne doit pas devenir une habitude : après deux ou trois nuits perturbées de cette manière, l'accumulation de fatigue ne pourra plus être compensée par la grasse matinée.

La solution consiste à envoyer l'enfant au lit plus tôt que d'habitude. Le sommeil sera alors plus récupérateur, puisque la phase de sommeil profond - la plus bénéfique - survient en première partie de nuit.

Voir aussi l'article : Faut-il prescrire des grasses matinées ?

Le rituel du coucher

123-kind-bed-lezen-opv-170-01.jpg
La plupart des enfants ont besoin d’une routine pour se mettre au lit, ce rituel mettant pour eux un terme à la journée. Il est important que les gestes soient reproduits chaque soir dans le même ordre : mettre son pyjama, faire pipi, se brosser les dents, écouter une histoire...

Un enfant doit toujours se coucher à la même heure. Existe-t-il une heure idéale ? Oui, mais elle doit être personnalisée, puisqu'elle n'est pas la même pour chaque enfant. Tout dépend en fait du moment où se produit le pic de mélatonine.

Voir aussi l'article : A quelle heure faut-il coucher son enfant ?

Les conseils

• L'enfant doit être détendu au moment de se mettre au lit. S'il vous paraît anxieux, accordez-vous du temps pour l'apaiser, parlez avec lui : il vaut mieux qu'il s'endorme cette fois-ci un peu plus tard, mais l'esprit serein.

• Il ne faut pas coucher son enfant après qu'il a regardé la télévision ou joué sur sa console. Il pourrait rencontrer de réelles difficultés d'endormissement, qui influenceront la qualité de sa nuit.

• Annoncez-lui avec un peu d'avance (un quart d'heure environ) qu'il sera bientôt temps de se mettre au lit. Cela prépare psychologiquement l'enfant. Le moment venu, il est important de se montrer ferme et de ne pas céder : l'heure, c'est l'heure.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub