La nèfle, un fruit à redécouvrir

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 8651 visites
123-p-mispel-fruit-170-1.jpg

news La nèfle, un fruit hivernal par excellence, présente la particularité de se consommer blette, autrement dit très, très mûre.

Ce fruit du néflier commun ne doit pas être confondu avec la nèfle du Japon, une baie jaune au goût très acidulé. Dans nos contrées, la nèfle apparaît dès les premières gelées. Jadis commune, elle a un peu sombré dans l'oubli.

Très riche en sucres (7 g/100 g), en potassium, en vitamines C, B6 et B9 et en fibres, et néanmoins assez peu calorique, la nèfle doit se consommer... à la limite du pourrissement (sauf si on en fait de la compote ou de la confiture). Au moment de la cueillette, elle est en effet trop dure et trop acide. Le blettissement est nécessaire : les fruits sont disposés pendant deux semaines sur un lit de paille à l'abri de l'humidité et du froid. Il se produit alors une fermentation naturelle qui ramollit la nèfle. C'est alors que sa dégustation permet d'apprécier toutes ses saveurs.

Source: B.Simon
publié le : 23/02/2014 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci