ad

Notre cerveau voit vraiment tout

Dernière mise à jour: février 2014 | 3193 visites
123-tek-vr-hoofdp-straling-electr-hers-170-11.jpg

news Le cerveau analyse bien plus d’informations visuelles que celles dont nous sommes conscients : il les identifie, les filtre et retient les plus pertinentes.

C’est ce que démontrent ces recherches réalisées par une équipe de l’université d’Arizona. Des images ont été diffusées à des volontaires alors que leur activité cérébrale était observée par électroencéphalographie (EEG). Ces visuels reposent sur le schéma classique de la paire d’hippocampes (voir photo ci-dessous) : une forme noire et des silhouettes blanches d’objets ou de créatures réels.

L’analyse des ondes cérébrales montre que même si le participant ne reconnaît pas consciemment les formes figurant à l’extérieur de l’image (ici les hippocampes), son cerveau les perçoit et leur associe une signification. Ceci ne vaut que pour les formes représentant quelque chose de « réel » : si elles n’ont pas de sens, ces ondes n’apparaissent pas.

Les tests ont porté sur des images assez simples (comme les hippocampes), mais aussi beaucoup moins évidentes à décrypter. Donc, le cerveau voit, décode, et retient ou rejette aussitôt. Pourquoi ? Pour économiser les ressources, indiquent les chercheurs. Il traite une multitude d’informations et ne s’attarde que sur celles qu’il estime les plus pertinentes, les plus utiles, qu’il rend alors conscientes.

Dans la vie quotidienne, ils prennent l’exemple d’un individu qui marche en rue : le cerveau capte un nombre considérable d’éléments de l'environnement qui pourraient avoir de l’intérêt, procède à une sélection et maintient son attention sur ceux qu’il juge vraiment intéressants.

hippo.jpg

Source : EurekAlert

Source: Psychological Science (http://pss.sagepub.com)
publié le : 27/02/2014 , mis à jour le 26/02/2014
ad
pub