Intoxication au CO : les gestes qui sauvent

Dernière mise à jour: décembre 2015 | 9138 visites
123-badk-douche-170-10.jpg

news Chaque année, l'intoxication au monoxyde de carbone (CO) est à l'origine du décès d'une quarantaine de personnes en Belgique et près de 2.000 victimes doivent être hospitalisées. Comment lutter contre ce tueur silencieux et quels gestes faut-il pratiquer pour venir en aide aux victimes ?

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore, insipide et non irritant, et dès lors particulièrement insidieux. Il est produit lors de la combustion incomplète de charbon, de pétrole, de gaz (naturel, butane ou propane), de mazout, d'essence ou encore de bois, dans un environnement où les apports en oxygène sont insuffisants. Après inhalation, le CO se fixe sur les globules rouges, avec des conséquences potentiellement dramatiques en raison de l'asphyxie progressive de l'organisme. Le coma et la mort peuvent survenir en quelques minutes.

Les intoxications au monoxyde de carbone sont causées par des appareils de chauffage ou de production d'eau défectueux. Ils surviennent principalement en hiver. Un contrôle professionnel et périodique, avec un entretien des installations, est crucial. Il est indispensable de ne pas se calfeutrer, en particulier dans la salle de bains : une aération constante est nécessaire.

Les signes d'alerte


• des maux de tête
• une vision floue
• une sensation de malaise
• des vomissements
• des vertiges
• une perte de connaissance

Comment réagir ?


Si vous ressentez un symptôme suspect, il est vital de quitter immédiatement la pièce, de s'aérer et d'appeler les secours. Le monoxyde de carbone n'y était peut-être pour rien, mais vu les conséquences possibles, le principe de précaution s'applique plus que jamais.

Si vous venez au secours d'une victime :

• Il est urgent de l'extraire de la pièce, sans vous mettre en danger.
• Appelez les secours (100/112).
• Ouvrez portes et fenêtres.
• Eteignez l'appareil défectueux (sans courir de risques).
• Evacuez le plus rapidement possible l'habitation.
• Si la victime ne respire plus, pratiquez le bouche-à-bouche.
• Avertissez le voisinage immédiat (surtout dans un immeuble à appartements).

Voir aussi l'article : Détecteurs de CO : les conseils d'utilisation


publié le : 22/11/2015 , mis à jour le 04/12/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci