Bébé a le sens de l’humour

Dernière mise à jour: octobre 2013
123-p-baby-kind-lach-tong-170-9.jpg

news A l’approche de ses 2 ans, le bébé commence à développer son sens de l’humour. Les parents ont un rôle important à jouer pour le développer.

Le tout jeune enfant apprend à la fois par instinct et par imitation. Il en va ainsi aussi de la plaisanterie. Une équipe de psychologues de l’université de Cardiff (pays de Galles) étudie depuis une dizaine d’années le comportement des bébés, et en particulier leur perception du langage oral.

En ce qui concerne l’humour, ces spécialistes ont conduit une série d’expériences impliquant des enfants âgés de 18 à 24 mois, accompagnés de leurs parents. Ces derniers ont été invités à lire des passages de livres humoristiques. En observant les enfants, les chercheurs ont pu déterminer qu’ils réagissent de manière spécifique aux intonations comiques - similaires chez la plupart des parents, d'ailleurs - et d’une toute autre manière lorsque la maman ou le papa adoptait un ton non humoristique. Donc, alors qu’ils ne comprennent pas grand-chose au propos, les bébés perçoivent à l'intonation s’il est drôle ou pas.

Le test de la marionnette


Un test comportemental – avec une marionnette cette fois – a été réalisé par un expérimentateur inconnu des enfants. Même observation : les bébés captent parfaitement le caractère amusant ou pas de la situation. Ainsi, et cela ne va pas de soi, ils distinguent une attitude volontairement comique (et ils ont alors tendance à la copier) d'un comportement qui s'en rapproche, mais lié à une maladresse, à une erreur (qu'ils ne sont pas enclins à reproduire). C’est vers l’âge de 6 ou 7 ans, ajoutent les auteurs, que les enfants commencent à maîtriser suffisamment le langage pour décrypter les subtilités de l’humour verbal (un petit jeu de mots, par exemple).

Afin de renforcer le développement de ces capacités, les psychologues recommandent aux parents de miser aussi souvent que possible sur l’humour dans les interactions avec leur (jeune) enfant, pour le plus grand bien de tous.

Source: Cognitive Development (www.journals.elsevier.com/c) via Maxi Sciences
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.