Noyade : comment limiter le danger ?

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 2644 visites
zwemmen-duikbr-jongen-170_400_07.jpg

news Les principales victimes de la noyade sont les enfants, qui courent un risque dans quelques centimètres d'eau à peine. Voici quelques conseils pour prévenir le danger chez les petits comme chez l'adulte.

Pour prendre les bonnes mesures de prévention contre la noyade, il faut d'abord identifier les facteurs de risque.

Ces accidents peuvent se produire dans des circonstances très diverses, même lorsque l'eau n'est pas profonde : une vingtaine de centimètres peuvent suffire à provoquer un drame.

Les conseils


Surestimer ses forces est une grave erreur. Même si l'on est un excellent nageur, le risque reste présent.

• Avant de se mettre à l'eau dans un espace public, s'assurer que la baignade fait l'objet d'une surveillance.

Ne pas consommer d'alcool avant d'aller nager et respecter un délai suffisant après avoir mangé.

• Vérifier systématiquement l'état du matériel : matelas pneumatique, kayak, canoë, pneu-bouée, flotteurs...

Le sucre soulage les crampes : glissez un morceau dans un petit sac en plastique et calez-le dans le maillot.

• Si vous vous promenez à proximité d'un plan d'eau, portez des chaussures antidérapantes afin de prévenir la glissade.

Ne jamais laisser un jeune enfant dans l'eau sans surveillance, peu importe l'endroit et la profondeur.

Attention au choc thermique en pénétrant dans l'eau : allez-y progressivement. Une mise en contact trop brutale risque de provoquer une syncope ou un malaise cardiaque.

• Les courants peuvent s'avérer particulièrement traîtres : si vous ne connaissez pas bien les lieux, informez-vous au préalable sur les éventuels dangers qui pourraient surgir.

• Lorsque la baignade est interdite, c'est pour une bonne raison : respectez impérativement la consigne.

Source: B. Simon
publié le : 18/08/2013 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci