La tomate à toutes les sauces

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 3845 visites
groente-tomaat-170_400_01.jpg

news Même si d'un point de vue botanique la tomate est un fruit, elle est considérée par la majorité d'entre nous comme un légume. Particulièrement riche en vitamine C et en lycopène (une substance antioxydante dont les multiples effets bénéfiques sur la santé ont été scientifiquement démontrés), la tomate se déguste de mille façons. Fiche pratique.

Rafraîchissante, charnue, savoureuse, et alors que ses arômes et sa fermeté diffèrent d'une variété à l'autre (coeur de boeuf, romaine, en grappe...), la tomate se consomme tantôt crue, tantôt cuite, en coulis, concassée, en rondelles ou en petits dés. Dans tous les cas, elle garde ses propriétés nutritionnelles, l'idéal étant de la savourer en saison, gorgée de soleil.

Les bienfaits du lycopène


Les tomates ne doivent jamais être conservées au réfrigérateur, où elles perdent leurs tons brillants, deviennent vitreuses et s'appauvrissent en arômes.

La tomate est très peu calorique (15 kcal/100 g), ce qui en fait un allié précieux en cas de régime. Riche en vitamine C (de 10 à 30 mg par 100 g), elle contribue à une meilleure assimilation du fer et du calcium. Grâce à sa forte teneur en potassium, elle permet de lutter contre l'hypertension. Constituée à 94% d’eau, elle contribue à l’hydratation de l’organisme et favorise ainsi l’élimination des toxines.

C'est au lycopène que la tomate doit sa couleur rubis. Ce puissant antioxydant protège les cellules des radicaux libres et tient une place de choix dans la prévention du cancer (en particulier de la prostate) et des maladies cardiovasculaires.

Un bémol : le reflux


Contrairement à ce que d'aucuns pensent, la tomate n'est pas mauvaise pour le foie, bien au contraire. Elle contient des éléments antitoxiques, comme la chlorine, qui permettent entre autres de mieux filtrer les déchets de l’organisme. Le sulfure, quant à lui, protège le foie contre certains engorgements et certaines toxines qui y sont stockées. La tomate permet également de dissoudre des mauvaises graisses et de les éliminer plus rapidement, ainsi que de stimuler les sécrétions digestives.

Par contre, elle n'est pas indiquée en cas de reflux gastro-oesophagien ou d'oesophagite, car elle favorise les remontées acides. Ceci explique probablement la confusion avec la fonction hépatique et le fait qu'elle soit considérée à tort comme mauvaise pour le foie.

Source: B. Simon
publié le : 22/08/2013 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci