ad

Maatje : le poisson santé de l'été

Dernière mise à jour: février 2017 | 5445 visites
vis-maatjes-170_400_05.jpg

news Le maatje s'est fait attendre cet été en raison des mauvaises conditions climatiques du début de saison. Depuis quelques semaines, il fait le bonheur des amateurs de hareng vierge qui l'apprécient pour son goût mais aussi pour ses multiples bienfaits pour la santé.

Le maatje, que les Néerlandais aiment manger cru de grand matin, est surnommé hareng « vierge » par référence au stade biologique et sexuel dans lequel se trouve le poisson au moment où il est pêché, à savoir entre la mi-mai et la mi-juillet. Il est habituellement vendu jusqu'à la mi-août, mais un délai jusqu'à la fin août a été accordé cette année dans la mesure où il est apparu tardivement sur les étals. Ensuite, le hareng vierge ne peut plus être vendu comme maatje, mais simplement comme hareng.

Bon pour coeur


Le maatje contient au moins 16% de matières grasses, essentiellement des graisses insaturées et des oméga-3, qui permettent de réduire le taux de cholestérol et ainsi de diminuer les risques cardiovasculaires.

Un remède de grand-mère préconise de le manger à jeun, afin de fortifier l'organisme avant la saison froide, afin de prévenir les refroidissements et la carence en fer.

Le maatje est cependant un poisson hautement calorique (222 kcal/100 g). Il est très riche en protéines et en vitamine A1, B1, B2, B6, B12, C, D et E.

Comment le déguster ?


A l'apéritif, le maatje fait sensation par la touche de fraîcheur, de simplicité et de qualité qu'il apporte. Il sera coupé en petits morceaux et servi sur des toasts.

Vous pouvez aussi le proposer en entrée ou en plat, accompagné de quelques oignons finement hachés, de persil frais et de rondelles de tomate. Il peut également garnir une salade ou s'accommoder de tapenade de tomates confites ou de concombre.

Les puristes le préfèrent nature ou avec quelques oignons blancs et un filet de citron.

Source: B. Simon
publié le : 03/08/2013 , mis à jour le 07/02/2017
ad
pub