Asthme : manger du poisson protège le bébé

Dernière mise à jour: septembre 2013 | 3116 visites
123-peuter-baby-eten-stoel-170_07.jpg

news La consommation de poisson dès le plus jeune âge diminue le risque de développer un asthme plus tard dans l’enfance. Attention, par contre, aux antibiotiques.

Ce n’est pas la première fois que cette équipe suédoise (université de Göteborg) explore cette association. Elle a donc creusé encore davantage le sujet, en s’intéressant à quelque six mille familles. Les parents ont répondu à un questionnaire détaillé lorsque leur enfant était âgé de 6 mois, 1 an, 4 ans et 8 ans. Des informations ont été recueillies concernant le déroulement de la grossesse, la naissance (césarienne, âge gestationnel, score d’Apgar, taille et poids…) et les événements post-natals majeurs.

Comme l’explique le Dr Geneviève Démonet (Journal international de médecine), l’analyse de ces données a d’abord mis en évidence trois facteurs de risque d’asthme : l’hérédité atopique (avec une prédisposition à développer des allergies), le sexe masculin et la survenue d’une pathologie allergique dans la petite enfance.

En avançant encore, les chercheurs ont constaté que l’introduction du poisson dans l’alimentation avant l’âge de 9 mois apparaît comme un facteur de diminution du risque, au contraire de l’administration très tôt dans la vie d’antibiotiques à large spectre (ceux qui attaquent à peu près toutes les bactéries, les mauvaises comme les bonnes). Les auteurs considèrent qu’il est important que les parents et les pédiatres tiennent compte de ces éléments, en proposant au bébé une nourriture riche en poisson et en se montrant prudents lorsqu’une prescription d’antibiotiques est envisagée.

Source: Pediatric Allergy and Immunology (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 12/09/2013 , mis à jour le 11/09/2013
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci