Des fraises et des myrtilles pour nettoyer le cerveau

Dernière mise à jour: juin 2013 | 6382 visites
123-p-aardbei-fruit-170-6.jpg

news Les polyphénols contenus dans les fraises et les myrtilles favoriseraient l’auto-nettoyage des cellules du cerveau.

Ce processus est connu sous le nom d’autophagie, c’est-à-dire la capacité de la cellule à digérer une partie de son contenu. Et en l’occurrence, il est question des protéines toxiques qui s’accumulent dans le cerveau ; un processus notamment identifié dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

Deux équipes américaines (université Tufts et université du Maryland) ont conduit des expériences sur le rat, un modèle fiable. Les rongeurs ont subi des radiations afin de déclencher un vieillissement accéléré des cellules cérébrales. Un groupe a été nourri avec des extraits de fraises et de myrtilles et pas l’autre.

Les observations intervenues un mois plus tard montrent que ces fruits rouges induisent une résistance significative aux effets des radiations. Les chercheurs expliquent donc cela par l’action des polyphénols, aux propriétés antioxydantes et qui stimulent l’autophagie. Des études antérieures, réalisées sur l'homme, avaient abouti au constat qu’une importante consommation de ces fruits retardait le déclin cognitif. Les mécanismes semblent à présent mieux compris.

Voir aussi l'article : Les fruits rouges contre la crise cardiaque


publié le : 06/06/2013 , mis à jour le 05/06/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci