ad

Pub : une vedette, ça fait vendre des chips

Dernière mise à jour: mai 2013 | 3378 visites
123-p-kind-tv-chips-170-5.jpg

news Même si elle n’en fait pas explicitement la promotion, la simple présence d’une personnalité incite les enfants à se ruer sur le produit vanté par la pub.

C’est une très intéressante expérience qui a été conduite par cette équipe de l’université de Liverpool. Elle a réuni un panel de quelque deux cents enfants, âgés de 8 à 11 ans. Ils ont été répartis en trois groupes, avec diffusion d’un même dessin animé. La différence, c’est la nature de la pub qui a entrecoupé le film : soit des chips d’une certaine marque, soit une collation saine, soit un jouet, avec à chaque fois la présence à l’image d’une célébrité, qui n’intervenait cependant pas activement pour promouvoir le produit. Phase deux : les mômes se sont vus présenter deux bols de chips, l’un portant l’étiquette de la marque, l’autre estampillé « produit blanc » (sachant qu’en réalité, les chips étaient les mêmes).

Résultat :

• les enfants qui avaient visionné la pub « chips avec célébrité » en ont mangé beaucoup plus que les autres ;
• ces mêmes enfants ont essentiellement porté leur choix sur les chips de marque.

Comme l’explique Santé Log, « l’étude met donc en évidence l’impact d’une personnalité sur le choix et la quantité consommée par les enfants », même lorsque la célébrité ne brille que par sa seule présence. Un « placement produit » qui dans ce cas devrait être interdit, suggèrent les auteurs.

Source: The Journal of Pediatrics (http://www.jpeds.com)
publié le : 30/05/2013 , mis à jour le 29/05/2013
ad
pub