Après l’accouchement, l’anxiété menace

Dernière mise à jour: mai 2013 | 5954 visites

news La dépression post-partum est un phénomène bien connu. Les réactions anxieuses le sont moins, alors qu’elles concernent beaucoup plus de mères.

Cette équipe de l’université de Pennsylvanie a conduit une étude auprès d’un groupe d’un millier de femmes (âgées en moyenne de 29 ans), mamans pour la première fois. Pendant leur séjour en maternité et de retour à la maison, une série de paramètres ont été examinés, comme l’anxiété, la dépression et l’allaitement. De nouvelles évaluations sont intervenues deux semaines, deux mois et six mois après l’accouchement.

Les résultats montrent que 17% des primipares ont présenté des troubles anxieux (réaction émotionnelle intense en réponse à une situation perçue comme stressante et/ou menaçante), alors que la dépression a concerné 6% des mères. Au fil du temps, l’anxiété s’estompe et affecte 7% des femmes à l’échéance de six mois.

Comme l’explique le Dr Anne Teyssédou-Mairé (Le Quotidien du Médecin), ce phénomène doit être connu des praticiens et des mamans (il peut d’ailleurs entraver l’allaitement maternel), mais il ne doit pas être médicalisé trop tôt, dans la mesure où il s’agit d’un état « normal » qui se résout relativement vite et sans traitement dans la majorité des cas. S'il persiste ou si son ampleur le justifie, il est alors nécessaire d'intervenir, évidemment.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.