ad

Pannes d’érection : surveillez votre cœur

Dernière mise à jour: mars 2013 | 7515 visites
123-p-koppel-bed-psych-170-3.jpg

news Les troubles de l’érection doivent être considérés comme un indicateur de risque cardiovasculaire.

Le message est simple : la dysfonction érectile doit inciter à consulter un médecin, pour évaluer le problème en tant que tel, mais aussi pour rechercher la présence d’une pathologie cardiaque. Autrement dit, considérer la panne d’érection comme un signal d’alarme, comme la possible manifestation d’un problème sous-jacent.

Ces chercheurs australiens (Australia’s National University) ont démontré (et confirmé, en fait) toute la pertinence de cette approche. Ils ont considéré un panel de quelque cent mille messieurs, âgés de plus de 45 ans, suivis durant plusieurs années. Tous ont répondu à un questionnaire sur leur état de santé général et sur leur mode de vie ; avec recensement des cas d’hospitalisation et de décès.

Résultat : la dysfonction érectile induit un risque plus élevé d’infarctus, d’insuffisance cardiaque, de troubles du rythme et de maladie vasculaire. Il est important de retenir aussi que l’absence d’antécédents cardiovasculaires ne permet pas d’ignorer le signal. Au contraire. Et plus la dysfonction est sévère, plus le danger augmente.

[Source : PLoS Medicine]


publié le : 18/03/2013 , mis à jour le 17/03/2013
ad
pub