Grossesse : des oméga-3 contre la dépression

Dernière mise à jour: février 2013

news Une alimentation riche en acides gras oméga-3 durant la grossesse réduit le risque de dépression post-partum.

On peut exprimer les choses autrement : la femme enceinte qui ne bénéficie pas d’apports suffisants en oméga-3 s’expose à un risque accru de développer une dépression post-natale. En fait, expliquent ces chercheurs de l’université de Montréal, les oméga-3 seraient impliqués dans les réactions chimiques permettant à la sérotonine de jouer son rôle de régulateur de l’humeur. Or, pendant la grossesse et l’allaitement, les taux d’oméga-3 chez la maman diminuent, dans la mesure où elle en transmet à son enfant.

Si les niveaux sont déjà faibles – ce qui est le cas pour beaucoup d'entre nous d'ailleurs -, ils le seront forcément encore davantage au fil de la grossesse et des semaines qui suivent l’accouchement. Il est donc important, poursuivent les spécialistes canadiens, que les mamans s’assurent des apports alimentaires suffisants en oméga-3 (poissons gras, noix…). Les auteurs ajoutent qu’ils poursuivent leurs recherches pour affiner ces observations.

[Source : Revue canadienne de psychiatrie]

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.