Ménopause précoce de la mère, fertilité perturbée de sa fille

Dernière mise à jour: février 2013 | 3323 visites
123-moeder-dochter-ouder-170_10.jpg

news L’âge de la ménopause de la maman influence la fertilité de sa fille.

De précédentes études avaient établi une association entre certaines caractéristiques génétiques de la mère et l’âge de la ménopause de la fille. Celle-ci, conduite par une équipe de l’université de Copenhague, met donc en évidence un lien significatif entre une ménopause maternelle précoce et les paramètres de fertilité de la fille.

Pour cela, les spécialistes danois ont recruté quelque cinq cents femmes, âgées de 20 à 40 ans. Dans un premier temps, elles ont communiqué l’âge de la ménopause de leur mère. Phase deux : l’évaluation de la réserve ovarienne (nombre de follicules antraux) et la mesure des niveaux d’hormone antimullérienne (un marqueur de la fonctionnalité des ovaires et de l’épuisement de la fertilité).

Le constat paraît clair : une ménopause maternelle précoce (avant 45 ans) nuit à ces deux paramètres ; alors que le contraire est observé en cas de ménopause maternelle tardive (après 55 ans). Ce qui revient à dire, expliquent les auteurs, qu’une femme dont la maman a été ménopausée tôt ne doit pas trop tarder à concevoir son enfant si elle veut mettre toutes les chances de son côté. Ceci ne vaut évidemment pas que pour ces dames, mais elles doivent être encore plus vigilantes.

[Source : Human Reproduction]


publié le : 10/02/2013 , mis à jour le 09/02/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci