Grossesse : l’exercice est bon pour le cerveau du bébé

Dernière mise à jour: novembre 2012 | 2541 visites
123-vr-zw-buik-gras-170_07.jpg

news L’activité physique durant la grossesse semble agir de manière bénéfique sur le développement du cerveau du bébé.

Des expériences visant à vérifier cette association avaient été réalisées chez le rat, mais aucune étude n’avait encore été conduite, en ce sens, chez l’être humain, indique Elise Labonté-LeMoyne, de l’université de Montréal. Ainsi que l’explique Techno Science, « les travaux sont toujours en cours, mais les résultats préliminaires sont suffisamment concluants pour être rendus publics ».

La chercheuse a constitué deux groupes de femmes enceintes, aux profils similaires (âge, état de santé, habitudes alimentaires…). Dans le premier, les mamans ont pratiqué, pendant le premier trimestre de leur grossesse, vingt minutes d’activité physique d’intensité moyenne, trois fois par semaine. Dans le second, elles avaient adopté un comportement plus sédentaire.

Phase deux : entre huit et douze jours après la naissance, les enfants ont été soumis à un test auditif, pendant que leur activité cérébrale était enregistrée par électroencéphalogramme. L’expérience a consisté à leur faire écouter une séquence d’une même note répétée fréquemment, et entrecoupée d’une seconde note reproduite plus rarement.

« Au moment précis de l’audition de la note rare, les résultats ont montré une différence significative dans l’activité cérébrale entre les bébés des deux groupes. Chez les enfants de mères physiquement actives, la réponse se traduit par une décharge électrique moindre, ce qui signifie qu’elle est plus efficace et requiert moins d’énergie, poursuit Techno Science. « Les chercheurs y voient un indice d’une plus grande maturité cérébrale ».
Cette étape a porté sur l’audition (et en particulier la mémoire auditive), mais l’équipe veut vérifier si cet acquis perdure et si d’autres habiletés sont elles aussi renforcées. Les bébés vont être revus à l’âge d’un an, afin d’évaluer l’ensemble de leur développement, et notamment leurs capacités motrices, visuo-spatiales et de communication.


publié le : 09/11/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci