Pamplemousse et médicaments : une prudence extrême

Dernière mise à jour: novembre 2012 | 4677 visites
123-pompelmoes-sap-fruitsap-170_11.jpg

news La revue médicale « Prescrire » revient sur le risque d’interactions graves entre le pamplemousse et de nombreux médicaments.

« Depuis de nombreuses années, le pamplemousse est connu pour agir sur le métabolisme de nombreux médicaments, et des effets indésirables graves ont été décrits », lit-on. « Le jus de pamplemousse est le plus souvent en cause, mais d’autres produits à base de pamplemousse sont aussi concernés : confiture, poudre, extraits, zeste, etc. »

Une série de substances présentes dans le fruit ont été mises en cause, sans qu’aucune n’explique à elle seule l’ensemble des interactions observées. Des dizaines de médicaments sont impliqués, comme les statines, les benzodiazépines ou les inhibiteurs calciques. Les hypothèses émises pour comprendre les mécanismes de ces interactions font notamment intervenir l’inhibition d’enzymes. Ce processus augmente la concentration sanguine de certains médicaments habituellement métabolisés par ces enzymes, ce qui expose à des surdoses et à des effets indésirables dose-dépendants (accroissement du risque parallèlement à la dose administrée). Plus rarement, on observe au contraire une diminution de la concentration sanguine des médicaments, et donc de leur efficacité.
Lorsqu’ils surviennent, les troubles sont décrits comme extrêmement graves : destruction musculaire, insuffisance rénale aiguë, choc hémorragique, avec parfois une évolution fatale. Le message, c’est qu’il est préférable d'éviter toute consommation de pamplemousse au cours d’un traitement médicamenteux.


publié le : 14/11/2012 , mis à jour le 12/11/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci