Allergique à la viande après une morsure de tique

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 5052 visites
vlees-vork-eten-170-400_03.jpg

news Vecteurs d’un grand nombre de micro-organismes, les tiques (en tout cas certaines espèces) seraient également responsables de graves réactions allergiques… à la viande.

Le potentiel pathologique des tiques est connu de longue date, puisqu’elles véhiculent un éventail impressionnant de microbes, autant de sources infectieuses possibles pour l’homme comme pour l’animal. Ici, le problème se pose en des termes différents. Des spécialistes en immunologie étudient en effet une curieuse connexion entre la morsure de tique et le développement d’une allergie potentiellement gravissime à la viande (bœuf, porc, agneau…).

Le mécanisme est assez simple : après une morsure de tique, l’organisme produit des anticorps. Le souci, c’est que certains de ces anticorps, et on ne comprend pas bien pourquoi, ciblent un hydrate de carbone présent dans le viande. Chez certains individus (on insiste : « chez certains »), la mobilisation du système immunitaire est à ce point exacerbée qu’elle déclenche un choc anaphylactique (avec menace de mort). L’un des points les plus étonnants, explique cette équipe de l’université de Virginie, porte sur « l’effet retard » de la réaction allergique, puisqu’elle se produit plusieurs heures après la consommation de viande.
Ces spécialistes ont étudié de près le cas de patients mordus par une espèce de tique endémique du sud-est des Etats-Unis, et qui ont présenté cet étonnant syndrome. Dans un article publié par le « Journal of General Internal Medicine », les auteurs insistent sur le fait que cette réaction est rare, mais qu’elle peut néanmoins survenir. Les personnes mordues par une tique auront donc à faire preuve de vigilance au moment de s’attaquer à un steak.


publié le : 22/10/2012 , mis à jour le 21/10/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci