Liposuccion : un peu de sport, c'est essentiel

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 5759 visites
123-plast-lipos-vet-buik-170_08.jpg

news Après une liposuccion, il est indispensable de pratiquer une activité physique, sous peine de reprendre de la graisse.

Non pas là où le chirurgien est intervenu, mais autour des organes. Or, cette graisse dite « viscérale » est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et de diabète, et, sur la balance, elle ne passe pas inaperçue. Cette formation graisseuse résulterait de modifications métaboliques liées à la liposuccion, avec une sorte de mécanisme compensatoire.

Des chirurgiens esthétiques brésiliens (Sao Paulo) ont conduit une étude auprès d’une quarantaine de jeunes femmes (âgées de 20 à 35 ans), soumises à une liposuccion abdominale relativement modeste (aspiration de 0,3 à 1,5 kg de graisse). Deux mois après l’intervention, elles ont été séparées en deux groupes : programme d’activité physique durant quatre mois pour les premières, et rien pour les secondes.

Après six mois, donc, le résultat était positif pour toutes dans les zones traitées par liposuccion ; mais il est apparu que celles qui n’avaient pas fait de sport accusaient une augmentation de 10% de la graisse viscérale, qui était restée stable chez celles qui avaient pratiqué une activité physique. La recommandation va de soi : après une liposuccion, l’exercice est indispensable !

Un article sur le sujet a été publié dans le « Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism ».


publié le : 06/09/2012 , mis à jour le 05/09/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci