ad

La méditation modifie le fonctionnement du cerveau

Dernière mise à jour: août 2012 | 4327 visites
123-meditat-ontsp-harmon-natuur-170-08.jpg

news La méditation de pleine conscience réorganise la manière dont fonctionne le cerveau, même lorsqu’on ne pense à rien de particulier.

Ces recherches conduites par une équipe de l’université de Montréal ont porté sur le « réseau par défaut » ; c’est-à-dire l’activité cérébrale au repos. Enfin, repos, c’est une façon de parler, puisque le cerveau n’arrête en fait jamais de « travailler » intensément, même en l’absence de toute activité, disons, consciente (lire, par exemple). Il est en phase d’introspection, pour faire simple.

L’expérience canadienne a consisté à observer, par imagerie médicale, la manière dont fonctionnait le cerveau au repos d’adeptes aguerris de la méditation, par rapport à des non pratiquants. Et il apparaît que les premiers présentent, dans cette situation, des interactions singulières entre certaines zones cérébrales, ce qui est interprété par les chercheurs comme le signe de pensées, d’une réflexion, d’une approche plus « objectives » par rapport à soi-même. Davantage de profondeur, pour l’expliquer en d’autres termes.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue « Social Cognitive and Affective Neuroscience ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub