Trop de charcuterie nuit à la… respiration !

Dernière mise à jour: juin 2012 | 4428 visites
gehakt-vlees-170_400_02.jpg

news La consommation de charcuterie aggraverait les symptômes de maladies respiratoires comme l’emphysème ou la bronchite chronique.

Des études antérieures avaient suggéré qu’une consommation importante et régulière de charcuterie augmentait les risques de contracter une maladie respiratoire chronique ; celle-ci tend à démontrer que ce comportement alimentaire en renforce les manifestations, avec des hospitalisations plus fréquentes.

Conduites en Espagne, ces recherches ont porté sur quelque trois cents patients hospitalisés à la suite de complications liées à leur maladie respiratoire. Ils ont été suivis durant une période de deux ans après leur première admission. Un questionnaire a permis d’établir l’évolution de leur consommation de charcuterie au fil du temps. Il s’avère que ceux qui en mangent très régulièrement – le seuil a été fixé, ici, à (en moyenne) une tranche de jambon par jour – souffraient davantage de rechutes sérieuses. L’explication ? Les auteurs pensent que le phénomène pourrait être attribué aux nitrites, utilisés comme agents conservateurs, et susceptibles de déclencher une réaction inflammatoire.

Leurs travaux sont publiés dans la revue « European Respiratory Journal ».


publié le : 16/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci