Contre l'attaque cérébrale, un verre d’alcool, c’est bien, mais pas deux !

Dernière mise à jour: juillet 2022

news Les femmes qui consomment un verre d’alcool chaque jour présentent un risque réduit de 20% de souffrir d’un AVC. Mais attention : deux, c’est déjà trop.

Le point d’équilibre est donc strict. Il a été établi sur base du suivi, durant de nombreuses années, d’un panel de quelque 85.000 femmes adultes américaines, exemptes de maladie cardiovasculaire à l’entame de l’étude. Les informations sur leur consommation d’alcool (actualisées périodiquement) ont été croisées avec les cas d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Et donc, il s’avère que celles qui boivent modérément – un verre par jour – s’exposent à un risque plus faible (de l’ordre de 20%) de souffrir d’un AVC, par rapport à celles qui ne consomment jamais d’alcool. Un verre, mais un seul : à partir de deux unités, le risque d’AVC augmente. Ce bénéfice est observé, dans cette étude en tout cas, quelle que soit la nature de l’AVC (ischémique ou hémorragique).

Ces résultats sont publiés dans la revue « Stroke ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram