ad

Un super brocoli anti-cancer !

Dernière mise à jour: mai 2012 | 4282 visites
broccoli-benef-170_400_03.jpg

news On sait qu'il est important de manger cinq portions de fruits et de légumes par jour pour être en bonne forme.

De nombreux articles ont déjà fait la Une des magazines concernant les bienfaits des choux, et surtout du brocoli, sur la santé, et notamment dans la prévention de certains types de cancer comme celui de l'estomac et de l'intestin.

L'an dernier, des chercheurs anglais ont poussé le bouchon encore plus loin en créant une variété de brocoli, baptisée "super brocoli" ou Beneforté.

Ce nouveau brocoli est issu d'un croisement pour améliorer les qualités naturelles de ce chou italien. En effet, le Beneforté contiendrait deux à trois fois plus de glucoraphanine, un phyto-nutriment qui préviendrait les maladies cardiaques et certaines formes de cancer. Notez que ce Beneforté est déjà disponible dans certaines grandes enseignes britanniques et sera largement commercialisé en Grande-Bretagne dès ce printemps.

Il est le fruit de la recherche publique britannique et de l'Institute of Food Research et sera bientôt distribué plus largement en Europe et notamment chez nous.

Un coup de pouce à nos enzymes

Le brocoli est naturellement riche en glucoraphanine, un phyto-nutriment aux propriétés chimiques bénéfiques. La glucoraphanine, qui se trouve naturellement dans le brocoli, pourrait expliquer le lien entre la consommation de brocoli et la réduction des taux de maladies cardiaques et de certaines formes de cancer. En effet, cette substance donnerait un sacré coup de pouce à nos enzymes antioxydants. Notez qu'au naturel, le brocoli est le seul légume couramment consommé qui contient des quantités significatives de glucoraphanine. Ce composé naturel est transformé dans l'intestin en sulforaphane, un composé bioactif, qui circule ensuite dans le sang. Un grand nombre de preuves scientifiques suggèrent que le sulforaphane est susceptible d'avoir des effets bénéfiques comme la réduction de l'inflammation chronique, stoppant la division cellulaire incontrôlée associée aux stades précoces du cancer et induisant les enzymes antioxydantes.

Un risque plus faible de maladies chroniques

Cette recherche sur le sulforaphane expliquerait aussi pourquoi les personnes qui consomment régulièrement des légumes crucifères comme le brocoli ont un risque plus faible de souffrir de maladies chroniques comme le cancer et certaines maladies cardiaques.

Cette découverte devrait offrir de nouveaux aperçus très prometteurs sur le rôle du brocoli ou d'autres légumes similaires en matière de santé et montrerait qu'il est possible de développer des variétés de légumes à la fois plus nutritifs et bénéfiques.

Guettez donc son arrivée sur nos étals dans les prochaines semaines. En attendant, faites le plein de chou - cru ou cuit - qu'il soit rave, blanc, rouge, vert, chinois, etc. Misez également sur le brocoli "classique" et le chou-fleur cru, cuit, avec des pâtes, du poisson, de l'agneau, un steak, en flan, dans les tourtes et les quiches, dans les omelettes ou encore en potage !


Source: Sources: Institute of Food Research « British research leads to UK launch of
publié le : 12/04/2012 , mis à jour le 07/05/2012
ad
pub