Orgasme : quand la femme simule, il y a la peur, aussi

Dernière mise à jour: juillet 2022

news Une nouvelle étude s’est penchée sur la simulation de l’orgasme par la femme. Beaucoup le font par peur d’être trompées.

Des recherches antérieures avaient montré qu’environ 60% des femmes simulaient plus ou moins régulièrement l’orgasme. Les motivations des unes et des autres sont diverses (nous avions naguère consacré un article à ce sujet). Des travaux conduits par une équipe de l’université de Columbia (New York) apportent un éclairage nouveau.

Les chercheurs, des psychologues, se sont entretenus avec quelque cinq cents femmes, d’une moyenne d’âge de 22 ans, impliquées dans une relation amoureuse stable depuis deux à trois ans. Les observations sont publiées dans la revue « Archives of Sexual Behavior ». Il s’avère, sur base d’une grille d’évaluation sophistiquée, que la moitié des femmes qui simulent agissent ainsi pour conjurer la peur de perdre leur partenaire ; et que souvent, elles culpabilisent.

Les femmes les plus susceptibles de simuler seraient donc celles qui perçoivent, à tort ou à raison, un risque élevé d’infidélité dans le chef de leur compagnon ; mais aussi – et l’un peut accompagner l’autre - celles qui déclarent une attitude possessive à l’égard du conjoint. On mentionnera encore cet autre « facteur incitatif », lorsque la simulation de l’orgasme est considérée comme un moyen d’exprimer la valeur accordée à la relation.

Ces recherches ont été conduites auprès d'une population assez jeune, et d'autres à venir nous en diront peut-être davantage sur un comportement aussi éminemment intime et personnel.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram