ad

L'électrostimulation, c'est vraiment du sport ?

Dernière mise à jour: mai 2012 | 4541 visites
sport-electrostim-170_400_01.jpg

news Les émissions de télé-achat, les folders des magasins de sport, les enseignes de vente par correspondance regorgent de publicités pour des appareils d’électrostimulation comme la ceinture pour tonifier les abdominaux ou les électrodes pour faire disparaître les capitons et les petits bedons. Alors, info ou intox ?

Ces appareils étaient à l’origine destinés aux professionnels du sport et aux kinés. Le télé-achat a fait entrer l’électrostimulation dans nos foyers comme l’alternative idéale et efficace si l'on ne pratique pas un sport.

Il existe des appareils d’électrostimulation pour toutes les parties du corps : ceinture abdominale relâchée, fesses flasques, cuisses cellulitiques, bras qui manquent de tonicité, jambes pas assez galbées, etc.

Faire autre chose en même temps...

Il s’agit d’une solution peu coûteuse qui permet, à moyen et long terme, de se muscler tout en faisant autre chose : en nettoyant, en se relaxant devant la télévision, en lisant un bouquin, en travaillant sur ordinateur, en cuisinant..., mais cela ne remplacera évidemment jamais une activité sportive régulière.

L’électrostimulation permet également de soulager les jambes lourdes et/ou les problèmes de circulation sanguine.

Les résultats sont ou seraient visibles (selon les personnes) après trois ou quatre semaines. Tout dépend bien entendu de la fréquence de vos « séances » à domicile ainsi que de l’intensité des stimulations.

Il ne faut pas espérer perdre du poids

L’électrostimulation est déconseillée aux personnes porteuses d’un pacemaker, aux femmes enceintes, ainsi qu’aux personnes sujettes à certaines allergies cutanées ou aux irritations, qui pourraient être provoquées par la ceinture ou les électrodes.

Cette technique permet de développer les muscles, de les raffermir, mais certainement pas de perdre du poids. Elle n’agit pas au niveau cardiovasculaire ni pulmonaire et donc pas au niveau de l’endurance respiratoire ou articulaire. Le mieux est de l’utiliser en complément d’une activité sportive régulière.

Attention, si vous l’utilisez pour la première fois, évitez de fixer la puissance trop fort. Ne pas appliquer sur une cicatrice récente. Si la puissance est trop importante, vous risqueriez de souffrir d’ecchymoses ou de douleurs musculaire.


publié le : 02/02/2012 , mis à jour le 25/05/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci