Réveillons et diabète : c'est possible !

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 3455 visites
diabetes-sp-buik-170_400_07.jpg

conseil Les diabétiques peuvent réveillonner quasi comme tout le monde, tout en faisant un peu attention à certains apports.

Pour les personnes atteintes d'un diabète de type 1, il est recommandé de limiter les hydrates de carbone, et en tous les cas de répartir l'ingestion d'aliments tout au long de la journée et donc de la soirée festive, en tenant compte bien entendu de l'insulinothérapie.

En ce qui concerne le diabète de type 2, il conviendra de limiter l'apport en hydrates de carbone que l'on trouve essentiellement dans les pâtes, le riz, les desserts, les soupes liées, les sauces liées, les sauces sucrées mais également dans les viandes et poissons panés. Evitez la fécule de maïs et les mets à base d'amidon.

Une personne diabétique choisira de préférence des mets pauvres en graisses. Si néanmoins, lors des réveillons, vous mangez des mets plus sucrés et plus gras que de coutume, buvez beaucoup d'eau plate pour éliminez un maximum.

Durant les repas de fête, l'indice glycémique d'un diabétique sera fatalement plus élevé. Vous pouvez vous en sortir en injectant une petite dose supplémentaire d'insuline, mais ceci ne doit évidemment pas devenir une habitude.

Evitez les sauces aigres-douces, le sucré-salé, qui peuvent faire grimper l'indice glycémique en flèche. Limitez également les produits à base de farine et compensez des plats surgras par de grosses portions de légumes frais.

Les boissons alcoolisées contenant beaucoup de sucres, évitez les vins liquoreux, les apéritifs sucrés comme le porto, certaines bières brunes ou encore les digestifs. Limitez également votre consommation de sodas sucrés. Les apéritifs, vins ou bières dits sans alcool, en contiennent tout de même un peu et un certain taux d'hydrates de carbone. Il faut en tenir compte.


publié le : 21/12/2011 , mis à jour le 08/07/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci