Alcool : lever le… pied trois jours par semaine !

Dernière mise à jour: juin 2012

news Il n’y a pas que la quantité d’alcool ingérée qui compte, mais aussi la fréquence : des experts britanniques estiment que les recommandations, dans ce domaine, doivent évoluer.

Les experts du Royal College of Physicians (RCP) ne contestent évidemment pas le bien-fondé des conseils de prévention fixant la consommation maximale d’alcool à vingt et un verres (standards…) par semaine pour les hommes et à quatorze verres pour les femmes ; soit trois verres par jour maximum pour les premiers, et deux pour les secondes. Toutefois, ils regrettent que le rythme, que la fréquence de consommation ne fasse pas l’objet d’une attention suffisamment soutenue.

Un avis émis par le RCP conseille, en fait, de s’abstenir de boire de l’alcool trois jours par semaine, ce qui aiderait à prévenir, notamment, les atteintes du foie. Cette prise de position a été critiquée, en objectant que ceux qui la suivraient, tout en continuant à boire les mêmes quantités hebdomadaires, n’auraient d’autre… choix que d’augmenter notablement leur consommation les jours où l’alcool serait « autorisé ». Les spécialistes du Royal College of Physicians réfutent, en considérant, en substance, qu’un buveur modéré ne va pas s’enivrer pour le plaisir d’atteindre son quota hebdomadaire.

Sur un autre plan, ces experts observent que les recommandations en matière de consommation d’alcool reposent sur des données relevées auprès d’adultes d’âge jeune ou moyen, et qu’elles ne sont pas adaptées aux personnes âgées, plus vulnérables aux méfaits de l’alcool en raison des modifications physiologiques liées au vieillissement.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram