L’allaitement contre les fractures

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 3706 visites
osteoporos-been-170_400_06.jpg

news Les femmes qui ont allaité bénéficient d’une réelle protection contre le risque de fracture du col du fémur après la ménopause.

Les bénéfices de l’allaitement maternel pour l’enfant ne sont plus à démontrer. Il s’avère que ce comportement est également bénéfique pour la maman, et notamment en ce qui concerne la prévention des risques de fracture après la ménopause. Une équipe norvégienne, attachée à l’université Tromso, a conduit une très vaste étude sur le sujet, puisqu’elle s’est penchée sur les dossiers médicaux de quelque cinq mille femmes âgées de 50 à 94 ans ; un groupe examiné durant une période de quinze ans.

Selon les résultats de ces travaux (publiés dans la revue « Journal of Bone and Mineral Research »), les femmes qui ont allaité courent deux fois moins de risques d’être victimes d’une fracture du col du fémur ou d’une fracture de fatigue (non vertébrale) après la ménopause. Le bénéfice est dose-dépendant, si on ose dire : plus la durée d’allaitement (par périodes cumulées) a été longue, plus la « protection » est manifeste.

Il est à noter que l’allaitement maternel ne semble pas induire d’effet positif sur le risque de fracture du poignet.


publié le : 09/12/2011 , mis à jour le 16/07/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci