Migraine : plus de risques de crise quand on a des enfants

123_m_hoofdpijn_migraine_pijn_vrouw_2022.jpg

news

Une récente enquête menée par le bureau d'études Insites, pour le groupe pharmaceutique GSK, auprès de plus de 500 patients migraineux belges montre que des aspects de la vie quotidienne- dont la parentalité - sont souvent des causes ou des facteurs qui provoquent ou semblent déclencher une crise de migraine.

Voir aussi l'article : Les idées fausses sur la migraine conduisent à un diagnostic tardif

Les facteurs favorisant la crise migraineuse

La qualité du sommeil (41 %), le stress lié au travail (35 %) et le stress lié à la situation familiale (30 %) figurent parmi les facteurs déclenchant le plus souvent une migraine. Toutefois, ces différents éléments varient en fonction du profil du patient. Alors que la catégorie des 36 à 55 ans est plus sujette à une crise de migraine liée au stress au travail ou à la maison, la catégorie des 20 à 35 ans connaît des déclencheurs très différents, comme la déshydratation, l'alcool, le tabac et, en ce qui concerne les femmes, le cycle menstruel.

Voir aussi l'article : Témoignage sur la migraine : chez le neurologue

Les parents : un exemple concret

Les recherches montrent que la migraine et la façon dont elle est vécue varient selon que le patient a des enfants ou non. On observe que la migraine a un impact élevé, notamment chez les migraineux ayant des enfants. Ces derniers sont confrontés à une fréquence élevée de crises migraineuses.


Voir aussi l'article : Migraine et mal de tête : trop ou pas assez de caféine ?

Il apparaît également que le stress lié à la situation familiale est un déclencheur plus fréquent chez les parents (38%) que chez les non-parents (24%). C'est le deuxième déclencheur le plus fréquent chez les personnes ayant des enfants. À plus long terme, les parents subissent une pression mentale supplémentaire liée à la parentalité. Un quart (27 %) des parents migraineux ont l'impression que leurs migraines s'aggravent au fil du temps en conséquence, tandis que la moitié (49 %) des personnes migraineuses sans enfant connaissent une amélioration inverse au fil du temps.

"La parentalité est une source de stress non négligeable. Chez les migraineux, cela peut augmenter la fréquence des crises", souligne Gianni Franco, neurologue au CHU UCL Namur Dinant.

Voir aussi l'article : Migraine : causes, symptômes et traitements

Source :
migraine-info.be

auteur : Annemie Vandeweerdt - journaliste santé

Dernière mise à jour: septembre 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram