Cancer inflammatoire du sein : une forme de tumeur très agressive

Dans cet article
Cancer inflammatoire du sein : une forme de tumeur très agressive

dossier

Le cancer du sein inflammatoire est une forme rare mais extrêmement agressive de cancer du sein. Il représente moins de 5% des cas de cancers du sein et est très difficile à détecter. L’âge moyen au moment du diagnostic est de 50 ans mais ce cancer peut également toucher des femmes plus jeunes ou plus âgées.  

Voir aussi l'article : Cancer du sein : un simple test sanguin pour le dépistage ?

C’est quoi le cancer inflammatoire du sein ?

Getty_borstkanker_mammografie_onderzoek_2022.jpg

©Getty Images

La majorité des cancers du sein se caractérisent par l’apparition d’une ou plusieurs tumeurs nettes, à un endroit précis. Le cancer inflammatoire du sein, lui, se développe en fines couches de cellules cancéreuses qui pénètrent les tissus sains. Les cellules cancéreuses bloquent les vaisseaux lymphatiques du sein, qui s’enflamment. Le tissu mammaire durcit, prend une couleur rouge, rose ou violacée et présente tous les signes d’une inflammation, d’où le nom donné à ce type de cancer.

Le diagnostic est généralement posé à un stade avancé (III ou IV), notamment parce que cancer se développe beaucoup plus rapidement que les autres. Il envahit aussi les tissus voisins plus vite que les autres formes de cancer du sein.  

Voir aussi l'article : Cancer du sein : les cellules cancéreuses circuleraient davantage pendant le sommeil

Symptômes du cancer inflammatoire du sein

Les cellules cancéreuses envahissent rapidement le système lymphatique et le bloquent, ce qui déclenche les premiers symptômes :

  • Augmentation de la taille du sein
  • Le sein ou une partie de celui-ci prend une couleur rougeâtre
  • Le sein est chaud voire brûlant au toucher et douloureux 
  • Démangeaisons dans le sein touché
  • Peau d’orange, durcissement ou épaississement de la peau
  • Gonflements des ganglions lymphatiques sous le bras ou à la gorge
  • Mamelon qui pointe vers l’intérieur (mamelon inversé) ou qui suinte

Traitement

Les examens classiques comme la mammographie ou l’échographie ne permettent généralement pas de dépister le cancer inflammatoire du sein. On procède souvent à une ponction ou à une biopsie (on prélève un peu de tissu qu’on analyse ensuite au microscope). On procède ensuite à la mesure des métastases et à des examens complémentaires afin de déterminer la combinaison de traitements la mieux adaptée. 

Le cancer inflammatoire du sein étant agressif, le traitement est invasif. La chimiothérapie constitue la première étape, habituellement suivie d’une ablation du sein (mastectomie). Les cellules cancéreuses se répartissant dans la peau du sein, les médecins répugnent à procéder à une chirurgie mammaire conservatrice. Après l’intervention, la patiente subit une radiothérapie de la paroi du sein et de l’aisselle.

Chances de guérison

Si les métastases ont déjà envahi d’autres organes au moment du diagnostic, le cancer est généralement incurable. Le médecin discute des possibilités de traitement avec sa patiente. Il peut proposer une amputation du sein en cas de métastases également, afin d’améliorer le pronostic vital.

Sources:
https://www.kanker.be
https://www.kanker.nl

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: novembre 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram